Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 21:35
002-fodV-redimensionner.jpgIl est difficile, en Occident, de passer à côté du problème du poids ces temps-ci. Il suffit d’ouvrir un journal ou un magazine, d’allumer la télévision ou la radio pour savoir que les Occidentaux commencent à avoir une sérieux problème de poids, les Américains en particulier. En fait, deux américains adultes sur trois fait de l’embonpoint et un tiers de la population américaine adulte est obèse. Non seulement ces chiffres sont élevés, mais ils augmentent à un rythme inquiétant.
 
Mais que signifient les termes « embonpoint » et « obèse »? L’expression normalisée de la masse corporelle est l’Indice de masse corporelle (IMC). Cet indice représente le rapport du poids du corps (en kilos) avec la hauteur du corps (en mètre) au carré. En fonction de la majorité des standards officiels, faire de l’embonpoint, c’est avoir un IMC supérieur à 25 et être obèse, c’est avoir un IMC supérieur à 30. On utilise les mêmes barèmes pour les hommes et les femmes. Vous pouvez déterminer votre propre IMC en visitant ce site.
 
Les enfants
Les jeunes gens qui font de l’embonpoint doivent affronter tout un ensemble de problèmes médicaux : taux élevé de cholestérol, intolérance au glucose et, par voie de conséquence, diabète. Le diabète de type II, qui ne se rencontrait auparavant que chez les adultes, est en train de monter en flèche chez les adolescents. L’hypertension apparaîtra neuf fois plus chez les enfants obèses et le syndrome de l’apnée du sommeil, qui peut occasionner des séquelles neuro-cognitives, existe chez un enfant obèse sur dix. Mais chose encore plus importante, une jeune personne obèse sera fort probablement un adulte obèse, annonçant ainsi des problèmes de santé durant toute sa vie.
 
Les adultes
Pour nombre de gens obèses, se tenir debout fait mal aux genoux et transporter un gros excédent de poids peut toucher de façon spectaculaire tous les aspects de la vie : la mobilité physique, le travail, la santé mentale, la perception de soi, la vie sexuelle et la vie sociale. Il est clair que personne ne veut être obèse. Alors, pourquoi deux adultes américains sur trois ont-ils une surcharge pondérale? Pourquoi un tiers des Américains sont-ils obèses? Pourquoi l’obésité augmente-t-elle partout dans les pays où l’on mange à l’occidentale? Se mettre au régime et engloutir des pilules pour couper la faim ou transformer le métabolisme sont devenus le passe-temps national de bien des gens partout dans le monde, principalement aux États-Unis.
 
Le régime végétarien à base d’aliments complets
Il y a une solution pour perdre du poids : adopter un régime alimentaire composé d’aliments entiers d’origine végétale et faire suffisamment d’exercice. Il s’agit d’un changement de mode de vie s’étalant sur le long terme plutôt que sur le court terme, à l’inverse des régimes-miracle. Ce changement assure une perte de poids tout en minimisant le risque de maladie chronique.
 
Connaissez-vous quelqu’un qui mange régulièrement des fruits et des légumes frais ainsi que des aliments à base de céréales entières et qui ne mange jamais ou presque jamais de viande et des cochonneries genre chips, frites ou confiseries en barre? De quoi a l’air cette personne? Elle est probablement mince et a un poids-santé idéal. Maintenant, pensez un peu aux cultures traditionnelles, aux cultures chinoise, japonaise et indienne. Depuis des milliers d’années, des milliards de personnes ont une alimentation presque uniquement végétarienne et il est difficile de les imaginer autrement que minces, du moins jusqu’à récemment. Ces végétariens et végétaliens pèsent entre 2 à 14 kilos de moins que leurs concitoyens carnivores.
 
Maintenant, imaginez un gars qui achète deux hot dogs et qui commande sa seconde bière à un match de base-ball ou une femme qui commande un cheese-burger et des frites au restaurant fast-food du coin. Ces gens ont une allure différente n’est-ce pas? Malheureusement, le gars qui mord dans son hot dog et qui sirote sa bière est rapidement en train de devenir l’icone de l’Amérique et d’autres pays. Quand on arrive aux États-Unis, on est immédiatement frappé par le nombre faramineux de gens gros.
 p0315867-redimensionner.JPG
Dans une étude, on a demandé à des sujets ayant une surcharge pondérale de manger autant qu’ils le désiraient d’aliments complets, à faible teneur en gras et d’origine végétale. En trois semaines, ces gens ont perdu en moyenne 7 à 8 kilos. Au centre Pritikin (États-Unis), 4 500 personnes qui ont suivi ce même programme et qui ont fait de l’exercice ont perdu 5,5 % de leur poids en trois semaines.

Voici le résultat de ces expériences avec des régimes alimentaires comportant des aliments complets et presque essentiellement d’origine végétale :
 
- Perte d’un à deux kilos et demi après douze jours.
- Perte de quatre kilos et demi en trois semaines
-
Perte de sept kilos et quart en douze semaines.
- Perte de presque onze kilos après un an.
 
Ces résultats indiquent tous que la consommation d’aliments complets d’origine végétale vous aide à perdre du poids et, de plus, assez rapidement. Les gens qui ont perdu le plus de poids étaient ceux qui en avaient le plus à perdre. Quand ils ont eu fini de perdre du poids, ils ont maintenu leur poids en gardant le même régime alimentaire. Le plus important, c’est que cette perte de poids rime avec santé. Poids-santé!
 
Il est possible que certaines personnes adoptant un régime alimentaire végétarien ne perdent pas de poids. Pourquoi? Tout d’abord, parce qu’elles consomment excessivement des hydrates de carbone raffinés comme les confiseries, les pâtisseries, le riz blanc, le pain blanc, les pâtes faites avec de la farine raffinée. Ces aliments contiennent une grande quantité de sucres et de féculents déjà digérés et les pâtisseries contiennent beaucoup de matière grasse. Il ne s’agit donc pas d’aliments complets et naturels, et ils ne font pas partie d’un régime végétal pouvant réduire le poids et assurer la santé. Ces personnes qui deviennent végétariennes ne perdent pas non plus de poids parce qu’elles remplacent la viande par les produits laitiers et l’adjonction d’huiles, donc par des matières grasses. Ensuite, ces personnes ne perdent pas de poids parce qu’elles ne font pas assez d’exercice. Et enfin, il est possible qu’elles aient une prédisposition familiale à l’embonpoint et que celle-ci les mette davantage au défi. Si c’est votre cas, vous devez être particulièrement rigoureux avec votre régime alimentaire et l’exercice. En Chine rurale, il a été observé que les gens obèses n’existaient tout simplement pas, même si les immigrants chinois dans les pays occidentaux succombent eux aussi à l’obésité. Pour certaines des personnes ayant des prédispositions génétiques, il suffit de peu d’une mauvaise alimentation pour que celle-ci devienne problématique.
 
Le maintien du poids-santé est tributaire du choix à long terme du mode de vie. Les astuces à sensation qui promettent des pertes de poids importantes et rapides ne fonctionnent pas à long terme. De plus, elles occasionnent des problèmes de reins, des maladies cardiaques, des cancer, des maladies des os et des articulations sur le long terme. C’est le lot des régimes-miracle populaires. Faire la course contre la montre pour maigrir ne marche pas et ne fait qu’inciter les gens à laisser tomber le régime et à reprendre les habitudes alimentaires qui les a poussés en premier lieu à vouloir perdre du poids. Une très vaste étude faite auprès de 21 105 végétariens et végétaliens a révélé que l’IMC était plus bas chez les gens qui avaient adopté un régime végétarien depuis cinq ans ou plus que chez ceux qui l’avaient adopté depuis moins de cinq ans.
 
La solution
Il existe donc une solution au problème de prise de poids. Il suffit de savoir comment l’appliquer dans votre propre vie. Tout d’abord, débarrassez-vous de l’idée qu’il faut compter les calories. De façon générale, avec un régime végétarien à base d’aliments complets, vous pouvez mangez autant que vous le voulez et tout de même perdre du poids... pour autant que vous mangiez les bons types d’aliments. Ensuite, cessez de vous attendre à faire des sacrifices, à vous priver et à manger des choses insipides. La sensation de faim est un signe que quelque chose ne tourne pas rond et la faim prolongée pousse votre corps à ralentir le rythme du métabolisme et à se mettre sur un mode de défense. Qui plus est, il existe des mécanismes dans le corps qui assurent naturellement que le bon type d’aliments d’origine végétale nous nourrisse bien, sans que nous ayons à penser à chaque bouchée que nous prenons. Si vous donnez à votre corps la nourriture juste, il fera la chose juste.
 
Certaines études expliquent que ceux qui mangent des aliments complets d’origine végétale à faible teneur en gras consomment moins de calories. Et ce n’est pas parce qu’ils s’affament. En fait, il passeront plus de temps à manger et mangeront plus que les gens consommant de la viande. La raison à cela est que les fruits, les légumes et les céréales complètes ont une densité énergétique moindre que les aliments d’origine animale et les gras ajoutés. Il y a moins de calories dans chaque cuillerée ou assiettée de ces aliments complets. Rappelez-vous que la matière grasse compte neuf calories par gramme alors que les hydrates de carbone et les protéines n’en comptent que quatre. De plus, les fruits et les légumes frais, ainsi que les céréales complètes, contiennent beaucoup de fibres, ce qui vous procure un sentiment de satiété et n’apporte presque aucune calorie. Ainsi, en prenant des repas-santé, vous réduisez le nombre de calories que vous consommez, digérez et absorbez, même si vous mangez beaucoup plus.
 
Certains régimes encouragent la consommation de protéines animales et de corps gras, tout en prônant la réduction ou l’élimination des hydrates de carbone (régime Atkins). Certains régimes végétariens encouragent un apport calorique réduit. Dans le premier cas, l’apport en corps gras animal ne sera pas bénéfique pour la santé (cholestérol, maladies cardiaques) et dans le deuxième cas, les gens auront beaucoup de difficultés à continuer de consommer un nombre anormalement réduit de calories pendant longtemps, cette restriction conduisant rarement à une perte de poids à long terme.
 
C’est pour cette raison que d’autres études jouent un rôle crucial parce qu’elles expliquent que les bienfaits d’un régime végétarien composé d’aliments complets concernent autre chose que la simple perte de poids par diminution de calories.
 
021126-0007-0341.wbc-redimensionner.jpgCes études expliquent en détails pourquoi, même si les végétariens consomment la même quantité de calories, ou davantage, que les mangeurs de viande, ils restent pourtant plus minces. Dans l’étude que Colin Campbell (autour du livre Le rapport Campbell que je suis en train de traduire et qui devrait sortir au début 2008) a fait en Chine, il a été prouvé que, en Chine rurale, un régime alimentaire d’origine végétale apporte davantage de calories par kilo de masse corporelle que le régime alimentaire américain. La plupart des gens supposeraient automatiquement que ces Chinois devraient être plus gros que les mangeurs de viande. Mais non! Les Chinois restent plus minces même s’ils consomment plus d’aliments et plus de calories. Sans aucun doute, ceci est dû à une plus grande activité physique. Mais cette comparaison a été faite entre l’Américain moyen et le moins actif des Chinois (fonctionnaire). De plus, des études réalisées en Israël  et au Royaume-Uni, pays qui ne sont ni l’un ni l’autre agraires, indiquent également que les végétariens peuvent consommer la même quantité ou beaucoup plus de calories tout en pesant moins.
 
Alors, quel est le secret? C’est le phénomène de la thermogénèse (génération de chaleur pendant le métabolisme, qui est le propre du chi kung amaigrissant). On a observé que les végétariens ont un rythme métabolique légèrement plus élevé au repos, ce qui veut dire qu’ils brûlent légèrement plus leurs calories sous forme de chaleur corporelle au lieu de les emmagasiner sous forme de graisse. Autrement dit, une augmentation relativement minime du rythme métabolique se traduit par un nombre plus élevé de calories brûlées en vingt-quatre heures.
 
L’exercice
La relation entre l’activité physique et la perte de poids est évidente. Une revue récente de toutes les études valables a comparé tous les résultats d’association entre le poids et l’activité physique et a conclu que les gens étant physiquement plus actifs pesaient moins. Une autre série d’études a montré que l’exercice régulier permettait de maintenir le poids obtenu suite à des exercices. Il n’est pas bon d’entreprendre des exercices et de les interrompre : il faut les intégrer à votre mode de vie. Ainsi, non seulement vous brûlerez des calories, mais vous serez de plus en plus en santé.
 
On a estimé que faire de l’exercice entre quinze à quarante-cinq minutes par jour chaque jour maintiendra un poids se situant entre cinq à huit kilos plus bas que ce qu’il ne serait sinon. Il est intéressant de ne pas oublier non plus l’activité physique spontanée (gestes de la vie quotidienne) qui peut consommer entre 100 et 800 calories par jour (kcal/jour). Les gens qui bougent beaucoup et travaillent physiquement auront de meilleurs résultats que ceux qui mènent une vie sédentaire.
 
L’avantage de combiner alimentation et exercice pour contrôler le poids a été confirmé par une étude toute simple faite par Colin Campbell sur des animaux de laboratoire. Il nourrissait ses rats d’aliments comportant soit 20 % de caséine (protéine du lait de vache), soit 5 % de caséine. Les rats ayant ingéré 5 % de caséine avaient moins de cancer, moins de cholestérol et vivaient plus vieux. Ils consommaient légèrement plus de calories mais les brûlaient sous forme de chaleur.
 
Les rats ayant reçu 5 % de caséine semblaient plus actifs que ceux en recevant 20 %. Pour vérifier ce fait, les cages des deux groupes de rats ont été équipées d’une roue avec compteur pour enregistrer le nombre de tours de roue qu’ils faisaient. Le premier jour, les animaux recevant 5 % de caséine firent volontairement de l’exercice environ deux fois plus que les rats recevant 20 % de caséine. Et l’exercice s’est maintenu considérablement plus haut chez les rats recevant 5 % de caséine pendant les deux semaines qu’a duré l’étude.
 
Il est possible maintenant de combiner d’intéressantes observations sur le poids. Une alimentation végétarienne composées d’aliments complets agit sur l’équilibration des calories (thermogénèse) afin de maintenir le poids sous contrôle. Elle le fait de deux façons. D’abord, elle permet aux calories de se décharger sous forme de chaleur au lieu d’être emmagasinées sous forme de graisse (il suffit de peu de calories pour que la différence de poids soit très grande en une année, un excédent de 50 calories par jour se traduisant par un excédent de poids de 25 kilos au bout de 5 ans). Ensuite, un régime végétarien encourage davantage l’activité physique, Et quand le poids baisse, il devient plus facile de faire de l’activité physique. Le régime alimentaire et l’exercice fonctionnent donc de concert pour faire baisser le poids et améliorer la santé.
 
Lumière au bout du tunnel
L’obésité est le signe avant-coureur le plus inquiétant de mauvaise santé auquel les nations occidentales doivent faire face. Des dizaines de millions de gens deviendront invalides, ce qui assujettira les systèmes de santé à un stress jamais connu auparavant.
 
On s’efforce en général de réduire l’ampleur de ce problème de façon souvent illogique et étayée de mauvaises informations. Il y a tout d’abord les régimes-miracle et les astuces diverses. L’obésité n’est pas un état qui peut se traiter en quelques semaines ni même en quelques mois. Il faut donc se méfier des régimes, des potions et des pilules qui occasionnent une perte rapide de poids sans tenir compte de la santé.
 
Ensuite, focaliser sur l’obésité en tant que maladie isolée et indépendante est déplacé. Lorsqu’on considère l’obésité sous cet angle, notre attention est dirigée vers des cures spécifiques et nous ignorons ainsi les maladies auxquelles l’obésité est fortement liée.
 
Enfin, il vaut mieux ignorer l’idée que l’on puisse contrôler l’obésité par la génétique. En effet, il y a quelques années, on a fait un grand tapage publicitaire autour de la découverte du gène de l’obésité. Puis, il y a eu la découverte d’un deuxième gène liée à l’obésité, puis d’un troisième, et d’un quatrième... et ainsi de suite. Ces recherches ont pour but de mettre au point un médicament permettant de désactiver les causes sous-jacentes à l’obésité. Cette façon de voir les choses traduit une myopie très improductive. Croire que des gènes identifiables sont responsables, c’est rejeter la faute sur une cause que nous croyons ne pas pouvoir contrôler.
 
Mais nous pouvons contrôler cette cause : elle se trouve au bout de notre fourchette!

Partager cet article

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Chi Kung Santé : exercices, recettes, méditation et médecine chinoise
  • Chi Kung Santé : exercices, recettes, méditation et médecine chinoise
  • : Actualités, articles et activités au sujet du Chi King Santé et amaigrissant, l'alimentation santé et la médecine traditionnelle chinoise, par Annie Ollivier
  • Contact

Bulletin mensuel

Abonnez-vous gratuitement
à mon bulletin mensuel

Articles
Méditations
Recettes
Inspirations

Pour vous

Prochains ateliers :

 
Isle sur la Sorgue
1-2 novembre
2014 et
14-16 décembre 2014
dans le Luberon


200 $ CDN ou US ou 150 E
(prévoir 2 repas)

Pour des ateliers privé dans
d’autres
lieux ou du coaching,
veuillez communiquer avec moi.


Pour infos et inscription :
06-84-39-45-60
info@chikungminceur.com


: shantimudita

 

    

 
Cours de Qi Gong en ligne, chez vous, au bureau ou en déplacement, 24 h sur 24!


Coaching, formation et consultation en ligne en direct!


Consultation en ligne pour un Bilan énergétique personnalisé et une alimentation ciblée.

Vous voulez savoir quel est, parmi les 5 éléments de la médecine traditionnelle chinoise, l’élément qui domine chez vous et celui qui est le plus faible?

Vous voulez savoir le caractère qui domine et qui fait de vous ce que vous êtes, ainsi que les faiblesses organiques qui font aussi partie de vous? En savoir plus...


Consultation privée
sur demande pour le
Qi Gong Santé et Amaigrissant

 
1. Bilan énergétique personnalisé :
(test et prise des pouls), Chi Kung amaigrissant, Chi kung vitalisant et Diététique chinoise : 250 $ ou 200 Euros.
2. Bilan énergétique personnalisé :
(test et prise des pouls), Chi Kung Amaigrissant et Diététique chinoise : 200 $ ou 150 Euros.
3. Consultation en ligne pour un Bilan énergétique personnalisé et une alimentation ciblée :
Vous remplissez un test de caractérologie que vous téléchargez (une fois que vous avez payé avec Paypal). Ensuite, vous me l’envoyez. Je l’analyse et l’interprète. Ensuite, je vous envoie un Bilan énergétique personnalisé (fiche comprenant les 5 éléments annotés) ainsi que des recommandations alimentaires (tableaux) et quelques recettes appropriées selon les résultats inscrits sur votre fiche personnalisée : 60 $ ou 60 Euros.

 

Informations :

info@chikungminceur.com

 

 
Une formation à la carte est proposée pour ceux qui désirent enseigner le Chi Kung Santé et Amaigrissant.
Elle aura lieu dans la région parisienne (Évreux) et, éventuellement, au Canada. Elle durera un minimum de deux week-ends ou cinq jours et sera proposée avec une formule clé-en-main: manuel du participant, manuel de l’instructeur, documents afférents (test de caractérologie, fiche-santé, fiche Tempérament, fiche Constitution, Tableaux alimentaires, etc.) sous forme papier et électronique, et produits de Chi kung minceur à 40% de réduction pour la revente - DVD Chi kung amaigrissant, CD Tao, DVD Chi kung vitalisant, DVD Yoga taoïste ou Tao Yin, e-book Chi kung médical et vitalisant et e-book Tao Yin (Yoga taoïste), livre Végétarisme méditerranéen et Médecine traditionnelle chinoise (en cours de rédaction), affiche des 5 éléments, etc.
---------------------------------------

Annie Ollivier,

votre coach-santé
chez vous !


DVD Double ou e-book téléchargeable
Chi Kung médical
et
vitalisant

Prévenir et guérir les maux humains
Cultiver son chi et l'énergiser



DVD Double ou e-book téléchargeable
DVD Tao Yin
40 postures pour
être en santé



DVD Chi Kung
amaigrissant

Pour vous permettre de faire les exercices et de perdre du poids en douceur mais efficacement.




CD Six sons de guérison et Sourire intérieur est disponible en ligne.

---------------------------------


p0310823-resize-resize.JPG

Végétarisme méditerranéen
et Alimentation taoïste
J’ai commencé la rédaction de ce livre de cuisine qui comprendra de nombreuses recettes inspirées par la cuisine italienne et provençale (mes origines!), avec un fond de principes de Médecine traditionnelle chinoise et des éléments plus scientifiques. Conçu pour être pratique dans la cuisine, il comprendra aussi un aspect méditation. Il paraîtra en français, en italien et en anglais

---------------------------------
Si vous avez des commentaires à faire ou désirez faire part d'une expérience, je vous invite à le faire à info@chikungminceur.com



 

Catégories