Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 21:01

Bien manger : huit principes sur l’alimentation et la santé
Partie 1 de 2, tiré de l'ouvrage de Colin Campbell (et remanié), LE RAPPORT CAMPBELL, que j'ai traduit

Il y a d’énormes avantages à adopter une alimentation et un style de vie sains. Vous pourriez entre autres :

● vivre plus longtemps
● paraître et vous sentir plus jeune
● avoir plus d’énergie
● perdre du poids
● réduire votre taux de cholestérol
● prévenir et guérir les maladies cardiaques
● réduire les risques de cancer de la prostate, du sein, ainsi que d’autres cancers
● conserver une bonne vue pour vos vieux jours
● prévenir et traiter le diabète
● éviter la chirurgie dans bien des casadn_resize.png
● grandement diminuer le besoin de médicaments
● garder des os forts
● éviter l’impotence
● éviter les attaques d’apoplexie
● prévenir les calculs rénaux
● empêcher votre bébé d’avoir le diabète de type I
● soulager la constipation
● réduire votre tension artérielle
● éviter la maladie d’Alzheimer
● résorber l’arthrite
● et bien plus...

Ce ne sont là que certains des bienfaits dont vous pouvez bénéficier si vous adoptez une alimentation et un mode de vie sains. Mais, quel est le prix à payer pour ça? Pas très gros! Il vous suffit simplement de changer de régime alimentaire. Il n'a jamais été aussi facile ou relativement peu demandant d’arriver à d'aussi grands résultats. Vous trouverez ci-dessous 8 principes, élaborés par un scientifique (Colin Campbell, l'auteur du livre LE RAPPORT CAMPBELL, que j'ai traduit et dont j'ai extrait et remanié ce texte) pour aborder le domaine de l'alimentation et de la santé. 

PRINCIPE NUMÉRO 1
La nutrition, c’est la combinaison des activités d’innombrables éléments nutritionnels, le tout étant plus grand que la somme de ses parties.

Pour illustrer ce principe, suivons l’itinéraire biochimique d’un repas. Disons que vous vous préparez des épinards sautés au gingembre accompagnés de raviolis au blé entier farcis de courge «butternut» aux aromates, le tout couronné d’une sauce tomate aux noix de Grenoble. À eux seuls les épinards foisonnent de composantes chimiques. La liste des composantes présentées ci-dessous n’est qu’une liste partielle de tout ce qui se trouve dans votre bouche une fois que vous ayez pris une bouchée d’épinards.
Macro-nutriments : Eau, Lipides (nombreuses sortes),Calories, Hydrates de carbone, Protéines (nombreuses sortes), Fibres
Minéraux :
Calcium, Sodium, Fer, Zinc, Magnésium, Cuivre, Phosphore, Manganèse, Potassium, Sélénium
Vitamines :C (acide ascorbique), B6 (pyridoxine), B1 (thiamine), Folate, B2 (riboflavine), A (caroténoïdes), B3 (niacine), E (tocophérols), Acide pantothénique.
Acides gras :
Acide myristique, Acide oléique, Acide palmitique, Acide eicosénoïque, Acide stéarique, Acide linoléique, Acide palmitoléique, Acide linolénique.
Acides aminés :
Trypthophane, Valine, Thréonine, Arginine, Isoleucine, Histidine, Leucine, Alanine, Lysine, Acide aspartique, Méthionine, Acide glutamique, Cystine, Glycine, Phénylalanine, Proline, Tyrosine, Serine.

Phytostérols (de nombreuses sortes)

Comme vous pouvez le voir, vous venez d’introduire un « paquet » de nutriments dans votre corps! En plus de ce mélange extrêmement complexe, lorsque vous y ajoutez une bouchée de raviolis à la sauce tomate, vous rajoutez plusieurs milliers de substances chimiques supplémentaires, qui sont toutes liées les unes aux autres de façons différentes dans chaque aliment différent. Un vrai trésor biochimique!

Raviolis sauce tomateDès que ces aliments entrent en contact avec votre salive, votre corps met en marche sa magie et le processus de digestion commence. Toutes ces substances chimiques contenues dans les aliments agissent entre elles et avec votre corps de façons bien précises. Il s’agit d’un processus infiniment complexe, et il est littéralement impossible de comprendre précisément comment chaque substance interagit avec chaque autre substance. Nous ne découvrirons probablement jamais exactement comment tout cela s’agence. L'important à retenir c'est que les substances chimiques que nous tirons de nos aliments se combinent en une série de réactions qui travaillent de concert pour générer une bonne santé. Ces substances chimiques sont soigneusement orchestrées par des système de contrôle sophistiqués dans nos cellules et dans notre corps. Ce sont ces systèmes de contrôle qui décident quel nutriment va où, quelle quantité de chacun des nutriments est nécessaire et quand chaque réaction a lieu.

Notre corps a évolué en fonction de ce réseau infiniment complexe de réactions pour pouvoir tirer le maximum de bienfaits des aliments entiers tels qu’ils existent dans la nature. La personne mal avisée s’évertuera à vanter les vertus d’un nutriment ou d’une substance chimique en particulier, chose qui est beaucoup trop simpliste. Notre corps a appris à bénéficier des substances chimiques des aliments, toutes mélangées qu’elles sont. Il en élimine certaines et en utilise certaines autres comme bon lui semble. On ne pourra jamais assez mettre l’accent sur ce concept, qui est le fondement d’une bonne alimentation.

PRINCIPE NUMÉRO 2
Les suppléments vitaminiques ne constituent pas une panacée.
Vu que la nutrition fonctionne selon un système biochimique infiniment complexe et qui fait appel à des milliers de substances chimiques et à des milliers d’effets sur notre santé, il y a peu ou pas du tout de sens à prendre des nutriments isolés sous forme de suppléments dans l’idée de les substituer aux aliments entiers. Les suppléments alimentaires n'assurent pas une santé durable et peuvent même avoir des effets secondaires imprévus. Qui plus est, pour les gens qui se fient à ces suppléments, les modifications bienfaisantes et soutenues résultant d’un changement d’habitudes alimentaires sont retardées. Les dangers inhérents à un régime alimentaire occidental ne peuvent être contrebalancés par l’ingestion de pilules contenant des suppléments alimentaires.

Depuis les derniers vingt à trente ans, qui ont connu l’explosion de l’engouement pour lesp0307295-redimensionner.JPG suppléments alimentaires, la raison pour laquelle cette énorme industrie a vu le jour semble claire. Les immenses profits motivent beaucoup les industries et les nouvelles réglementation gouvernementales ont ouvert la voie à de plus vastes marchés. Qui plus est, les consommateurs veulent continuer à manger leurs aliments habituels tout en avalant quelques suppléments pour se donner bonne conscience lorsqu’ils pensent que leur alimentation peut avoir des répercussions négatives sur leur santé. Cet engouement pour les suppléments alimentaires de la part du public sous-entend que les médias peuvent dire aux gens ce que ces derniers veulent entendre et que les docteurs ont quelque chose à proposer à leurs patients. Résultat? L’industrie des suppléments alimentaires est multimilliardaire et fait dorénavant partie du paysage de la nutrition. Mais la majorité des consommateurs ont été dupés au point de croire qu’ils achètent de la santé avec ces suppléments. Ce fut la formule du docteur Atkins. Il préconisa en premier lieu un régime alimentaire à haute teneur en protéines et en lipides, sacrifiant la santé à long terme pour des résultats à court terme, et ensuite recommanda aux gens de prendre ses suppléments pour composer avec ce qu’il appelait en ses propres termes « les problèmes habituels des gens qui font un régime amaigrissant », entre autres la constipation, les rages de sucre, la faim, la rétention d’eau, l’épuisement, la nervosité et l’insomnie.

La stratégie voulant qu’on soit et qu’on reste en bonne santé grâce aux suppléments alimentaires a cependant commencé entre 1994 et 1996, quand fut effectuée une recherche d’envergure sur les effets des suppléments de béta-carotène (un précurseur de la vitamine A) sur le cancer du poumon et d’autres maladies. Mais après quatre à huit ans d’emploi permanent de ces suppléments alimentaires, le cancer du poumon n’a pas baissé comme on s’y attendait. Au contraire, il a augmenté! Et on n’a pas non plus trouvé des bienfaits avec les vitamines A et E en ce qui concerne la prévention des maladies cardiaques.

Depuis, on a mené un grand nombre d’autres recherches au prix de centaines de millions de dollars pour déterminer si les vitamines A, C et E préviennent les maladies cardiaques et le cancer. Deux analyses importantes de ces recherches ont récemment été publiées. Ainsi qu’ils le disent eux-mêmes, les chercheurs « n’ont pas pu déterminer les bienfaits et les méfaits de l’ingestion quotidienne des vitamines A, C et E, des multivitamines comportant de l’acide folique et des combinaisons d’antioxydants conçus pour prévenir le cancer et les maladies cardio-vasculaires ». Ces chercheurs ont même décommandé l’usage des suppléments de béta-catotène.

Cela ne veut pas dire que ces nutriments ne soient pas importants. Ils le sont, mais seulement lorsqu’ils sont consommés sous forme d’aliments, pas sous forme de suppléments. Isoler des nutriments et essayer d’en bénéficier de la même façon que si on mangeait des aliments entiers est très révélateur de l’ignorance du fonctionnement du corps. Un article spécial assez récent qui est paru dans le New York Times fait état de l’échec des suppléments alimentaires pour ce qui est de leurs bienfaits sur la santé. Le temps passant, nous continuerons de découvrir que le fait de se fier aux suppléments alimentaires pour assurer et maintenir notre santé, tout en continuant de nous alimenter mal, est non seulement un gaspillage d’argent, mais aussi potentiellement dangereux.

PRINCIPE NUMÉRO 3
Il n’existe pratiquement aucun aliment d’origine végétale qui ne fournisse pas mieux les mêmes nutriments que ceux fournis par les aliments d’origine animale.
Dans l’ensemble, il est juste de dire que tout aliment d’origine végétale a beaucoup plus de similarités nutritives avec d’autres aliments d’origine végétale qu’avec des aliments d’origine animale. Et tout aliment d’origine animale a beaucoup plus de similarités avec d’autres aliments d’origine animale qu’avec des aliments d’origine végétale. Par exemple, bien que le poisson soit très différent de la viande, ses similarités avec la viande sont beaucoup plus grandes qu'elles ne le sont avec le riz. Même les aliments qui font exception à ces règles - comme les noix, les graines et les produits transformés d’origine animale à faible teneur en gras - restent tout de même, et respectivement, dans le groupe des plantes et dans celui des viandes.

La consommation de chair animale est très différente sur le plan nutritionnel que celle de végétaux. Les quantités et les sortes de nutriments dans ces deux types d’aliments montrent bien à quel point ces différences nutritionnelles sont grandes.

              Contenu en nutriments des aliments d’origine végétale et animale (par tranche de 500 calories d’énergie)

Nutriment                                Aliments d’origine végétale*                                           Aliments d’origine animale**
Cholestérol (mg)                              -                                                               137
Lipide (g)                                       4                                                                 36
Protides (g)                                   33                                                                34
Béta-carotène(mcg)                   29219                                                                17
Fibres alimentaires (g)                     31                                                                  -
Vitamine C (mg)                            293                                                                 4
Folate (mcg)                               1168                                                               19
Vitamine E (mg_ATE)                       11                                                                 0,5
Fer (mg)                                       20                                                                 2
Magnésium (mg)                           548                                                                51
Calcium (mg)                                545                                                              252
* À part égales de tomates, d’épinards, d’haricots secs rouges ou blancs, de petits pois et de pommes de terre
** À part égales de bœuf, de porc, de poulet, de lait entier

p0319154-redimensionner.JPGAinsi que vous pouvez le constater, les aliments d’origine végétale contiennent beaucoup plus d’antioxydants, de fibres et de minéraux que les aliments d’origine animale. En fait, les aliments d’origine animale sont presque complètement privés de plusieurs de ces nutriments. Par contre, ils contiennent beaucoup plus de cholestérol et de gras. Ils contiennent légèrement plus de protéines, de vitamines B12 et de vitamine D, bien que cette dernière se retrouve artificiellement dans le lait. Bien entendu, il y a des exceptions : certaines noix et graines contiennent beaucoup de gras et de protéines (arachides et graines de sésame), alors que certains aliments d’origine animale ont une faible teneur en gras, habituellement parce qu’on l’élimine artificiellement (lait écrémé). Mais quand on y regarde d’un peu plus près, les lipides et les protides des noix sont différents car ils sont meilleurs pour la santé que les lipides et les protides d’origine animale. Ils sont accompagnés de certaines substances antioxydantes intéressantes. D’un autre côté, les aliments transformés d’origine animale et à basse teneur en gras contiennent encore du cholestérol, beaucoup de protéines et très peu ou pas d’antioxydants et de fibres, comme tous les autres aliments d’origine animale. Vu que les nutriments sont principalement responsables des effets des aliments sur la santé et que les différences de composition en nutriments entre aliments d’origine végétale et aliments d’origine animale sont énormes, n’est-il pas raisonnable de supposer que nous devrions nous attendre à des effets forts différents sur notre corps selon les aliments que nous consommons?

Pour que la substance chimique d’un aliment soit un nutriment essentiel, il faut qu’elle réponde à deux exigences : elle doit être nécessaire au fonctionnement sain du corps humain et elle doit être une substance que notre corps ne peut pas lui-même fabriquer et qu’il doit par conséquent aller chercher à l’extérieur. Un exemple d’une substance chimique qui n’est pas essentielle pour le corps humain est le cholestérol. Cette composante propre aux aliments d’origine animale n’existe pas dans les aliments d’origine végétale. Même si le cholestérol est essentiel à la santé, notre corps peut en fabriquer autant qu’il en a besoin. Nous n’avons donc pas besoin d’en consommer. Ce n’est donc pas un nutriment essentiel.

Il existe quatre nutriments contenus dans les aliments d’origine animale que les aliments d’origine végétale ne contiennent pas pour la plupart : le cholestérol et les vitamines A, D et B12. Trois de ces nutriments ne sont pas essentiels. Comme mentionné ci-dessus, le cholestérol est naturellement fabriqué par notre corps. La vitamine A est produite par notre corps à partir de la béta-carotène et la vitamine D, en s’exposant au soleil environ quinze minutes tous les deux jours. Ces deux vitamines sont toxiques si elles sont consommées en grande quantité. C’est un indice de plus qui nous dit qu’il vaut mieux compter sur les précurseurs de vitamine (béta-carotène et rayons du soleil) pour que notre corps puisse bien contrôler le moment et les quantités de vitamines A et D dont il a besoin.

En ce qui concerne la vitamine B12, c’est un peu plus problématique. En effet, cette vitamine est fabriquée par des micro-organismes provenant du sol et de l’intestin des animaux, y compris les nôtres. Comme la quantité de cette vitamine qui est fabriquée dans nos intestins n’est pas bien absorbée, il est recommandé que nous en consommions dans certains aliments. Les recherches ont prouvé que les plantes qui poussent dans des sols sains et dotés d’une bonne concentration de vitamine B12 absorberont facilement ce nutriment. Cependant, les plantes qui poussent dans des sols morts (pas biologiques) auront une déficience en vitamines B12. Aux États-Unis, la plupart de l'agriculture s’effectue sur des sols relativement morts et décimés par des années d’emploi de pesticides, d’herbicides et de fertilisants. C’est pour cette raison que les plantes cultivées dans de tels sols et vendues dans les supermarchés manquent de vitamine B12. En plus, nous vivons dans un monde tellement aseptisé que nous entrons rarement en contact direct avec les micro-organismes qui produisent la vitamine B12. À un moment donné, nous tirions notre vitamine B12 de légumes qui n’avaient pas été totalement débarrassés de le terre. Par conséquent, on peut supposer que les Américains modernes qui consomment des aliments d’origine végétale très nettoyés et aucun aliment d’origine animale ne consomment pas suffisamment de vitamine B12.

Bien que l’obsession de notre société pour les suppléments alimentaires nous détourne d’une Soleilinformation nutritionnelle bien plus importante, cela ne veut pas dire qu’il faille éviter à tout prix ces suppléments. Il est estimé que nous disposons d’une réserve de trois ans en vitamine B12 dans notre corps. Si vous ne mangez aucun aliment d’origine animale depuis plus de trois ans, que vous êtes enceinte ou que vous allaitez, vous devriez envisager de prendre à l'occasion un peu de vitamine B12 ou encore d'aller chaque année chez votre médecin pour faire vérifier votre taux de vitamine B et d’homocystéine dans le sang. De même, si vous ne prenez jamais le soleil, surtout pendant les mois d’hiver, vous pourriez envisager de prendre des suppléments de vitamine D. Je vous recommande d'ingérer les plus faibles doses que vous puissiez trouver et de plutôt aller prendre du soleil à l'extérieur.

Ces suppléments peuvent être qualifiées de « pilules dénaturées » parce qu’une alimentation saine composée de végétaux frais et biologiques provenant d’un sol riche ainsi qu’un mode de vie qui inclut le plein air sont les meilleures façons de résoudre ces problèmes. Le fait de revenir à une manière naturelle de vivre nous procure bien d’autres bienfaits aussi.


PRINCIPE NUMÉRO 4
Ce ne sont pas les gènes à eux-seuls qui déterminent la maladie.
Ils ne le font que lorsqu’ils sont activés, l’alimentation jouant un rôle crucial dans la détermination de ceux qui, bons ou mauvais, seront activés. Selon Colin Campbell, toute maladie est d’origine génétique. En effet, les gènes sont les codes qui déterminent tout dans notre corps, le bon ou le mauvais. Sans les gènes, il n’y aurait pas de cancer. Sans les gènes, il n’y aurait pas d’obésité, de diabète et de maladies cardiaques. Et sans les gènes, il n’y aurait pas de vie.

Cela peut donc expliquer pourquoi nous dépensons des centaines de millions de dollars pour essayer de trouver et de neutraliser les gènes à l’origine des maladies. Cela explique aussi pourquoi certaines femmes parfaitement en santé se font enlever les seins simplement parce qu’on a découvert qu’elles étaient porteuses d’un gène lié au cancer du sein. Cela explique pourquoi la majeure partie des ressources dans les domaines de la science et de la santé au cours des derniers dix ans a été attribuée à la recherche génétique. Rien qu’à l’université Cornell, 500 millions de dollars ont servi à mettre sur pied un programme sur les sciences de la vie. Ce programme promet de « changer à tout jamais la façon dont est enseignée et menée la recherche sur les science de la vie à l’université ». Savez-vous quel est un des moteurs principaux de ce programme? C’est de faire chapeauter toutes les disciplines scientifiques par la recherche génétique. Il s’agit là de la plus grande démarche scientifique de l’université Cornell.

Mais toute cette attention accordée aux gènes passe sous silence un point essentiel : ce ne sont pas tous les gènes qui sont activés tout le temps. Quand ils ne sont pas activés, ces gènes restent à l’état biochimique latent. Dans cet état, les gènes n’ont aucun effet sur notre santé. Même si c’est une évidence aux yeux de la plupart des scientifiques et des profanes, le sens de ce concept est rarement compris. Qu’est-ce qui fait que certains gènes restent latents et que d’autres s’activent? C’est le milieu, en particulier l’alimentation.

p0315867-redimensionner.JPGSi l’on reprend l’analogie du gazon, on saura qu’un bon jardinier sait que des graines ne deviendront pas des plantes si elles ne disposent pas d’eau, de soleil et d’un sol riche en nutriments. C’est la même chose pour les gènes : ils ne s’activent pas si le milieu ambiant n’est pas propice. Dans notre corps, c’est l’alimentation qui est le facteur déterminant l’activité des gènes. Les gènes qui causent le cancer ont été fortement affectés par la consommation de protéines. Les recherches de laboratoire menées par Colin Campbell ont révélé que l'on peut arrêter et déclencher les mauvais gènes en modifiant tout simplement la quantité de protéines ingérées. Qui plus est, avec l'étude menée par Colin Campbell en Chine, les résultats indiquent que les gens ayant la même ascendance ethnique présentaient d’immenses variations dans les taux de maladies. Même si ces gens ont les mêmes gènes, ils ont pourtant des maladies très différentes qui se déclenchent selon le milieu ambiant dans lequel ils vivent. Il existe une myriade d’études qui ont prouvé que lorsque les gens émigrent, ils « adoptent » les risques de maladies de leur pays d’adoption. Même si leurs gènes ne changent pas, ils attrapent tout de même les maladies à un rythme qui est rare dans leur pays d’origine.

Par ailleurs, les taux des maladies changent de façon si marquée dans le temps qu’il est biologiquement impossible d’incriminer les gènes. En vingt-cinq ans, le pourcentage des Américains obèses a doublé, passant de 15 % à 30 %. De plus, le diabète, les maladies cardiaques et bien d’autres maladies liées à la prospérité étaient rares jusqu’il y a peu, faisant en sorte que le code génétique n’aurait pas pu changer significativement en vingt-cinq ans, ni même en cent ans ou encore en 500 ans. Alors, même si nous pouvons affirmer que les gènes sont cruciaux pour tout processus biologique, nous avons certaines preuves bien établies que l’activation des gènes est bien plus importante que les gènes eux-mêmes et que cette activation est tributaire de l’environnement, en particulier de l’alimentation.

Un autre dérapage de la recherche génétique est de prendre pour acquis que la compréhension des gènes est simple. Elle ne l’est pas. Par exemple, des chercheurs ont récemment étudié la régulation génétique du poids chez un ver minuscule. Ils ont observé chez ce ver 16 757 gènes et les ont neutralisés les uns après les autres tout en notant l’effet que cela avait sur le poids. Ils ont découvert que 417 gènes affectaient le poids. Comment ces centaines de gènes agissent entre eux et avec le milieu ambiant sans cesse changeant pour la perte ou le gain de poids reste un mystère incroyablement complexe. Goethe a dit : « Nous savons seulement que nous savons très peu et que, avec les connaissances, le doute augmente ».

La manifestation de notre code génétique représente un univers d’interactions biochimiques d’une complexité presque infinie. Cet univers biochimique interagit avec de nombreux et divers autres systèmes, l’alimentation y compris, qui en elle-même représente de multiples systèmes de biochimie très complexe. Selon Colin Campbell, avec la recherche génétique, nous nous lançons dans une grande quête qui vise à court-circuiter la nature et à faire empirer les choses.

Cela veut-il dire que les gènes n’importent pas? Pas du tout. Si vous prenez deux Américains vivant dans le même milieu et que vous les soumettiez pendant toute leur vie à un régime alimentaire comportant de la viande chaque jour, il se pourrait fort bien qu'un des deux meure d’une crise cardiaque à cinquante-quatre ans et l’autre, d’un cancer à l’âge de quatre-vingt ans. Qu’est-ce qui explique cette différence? Les gènes, puisqu’ils nous confèrent des prédispositions. Nous avons tous des taux de risque de maladie différents à cause des différences génétiques. Même si nous ne saurons jamais les risques auxquels nous sommes prédisposés, nous savons par contre comment les minimiser. Sans tenir compte de nos gènes, nous pouvons tous optimiser nos chances d’activer les bons gènes grâce au meilleur milieu ambiant possible, c’est-à-dire grâce à la meilleure alimentation possible. Même si les deux Américains de l’exemple ci-dessus ont succombé à des maladies différentes à des âges différents, il est tout à fait possible que, s’ils s’étaient alimentés de façon optimale, tous deux auraient pu vivre encore de nombreuses années avec une qualité de vie plus élevée.

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Articles
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 20:38

Bain-de-soleil-Tulum.jpgEn faisant monter l’eau et descendre le feu dans votre corps, vous harmoniserez l'eau et le feu. Ainsi, l'excédent de feu (soleil emmagasiné pendant votre bain de soleil) sera éliminé et vous retrouverez fraîcheur et calme en vous.

Dans un premier temps, vous ferez monter l’eau vers le cœur pour rafraîchir (yiniser) le haut du corps (tête surtout). Et dans un deuxième temps, vous ferez descendre l’excès de chaleur du cœur (maître-cœur ou Péricarde) vers les reins, le dos, les jambes et le ferez sortir par les pieds. Parce que cet exercice fait descendre la chaleur, l’énergie yang, de la tête vers le bas du corps, il apaise et donne une sensation d’équilibre intérieur très propice au sommeil. On peut le faire n’importe quand et autant de fois qu’on le souhaite quand on se sent trop agité et incapable de dormir. (Cet exercice est particulièrement approprié pour les femmes ayant des bouffées de chaleur.)

1) Allongez-vous sur le dos, bras le long du corps, menton légèrement rentré, pieds écartés de 25 cm environ.

2) Prenez une grande inspiration par le nez dans le Dan Tien (ventre) et expirez à fond (sans forcer) par la bouche. Une deuxième fois.

3) Préparez-vous. Fléchissez les pieds au point que les talons ne touchent plus le sol. Serrez les poings avec le majeur qui appuie très fortement dans la paume de la main. Collez vos lombaires au sol et rentrez le menton dans la poitrine.

4) Inspirez TRÈS LENTEMENT et TRÈS PROFONDÉMENT du dessous des pieds (Reins 1) jusque sous les clavicules (Reins 27). Sentez les côtes hautes s’élargir et une sensation de fraîcheur monter jusqu’en haut des poumons. Inspirez jusqu’à ce que vous ne puissiez plus aller plus loin. Soyez détendu et ouvert.

5) Relâchez les mains et les pieds, expirez en faisant le son HHHAAA. L’expiration part du cœur, descend vers les reins, le dos, le ventre, les jambes et les pieds. Accompagnez l’excédent de chaleur jusqu’en dehors des pieds. Vous sentirez peut-être comme un nuage de vapeur chaude sortir de vos pieds.

6) Répétez encore 4 fois ou autant de fois que vous le voulez ou nécessaire. Sentez les muscles du psoas se détendre et se réchauffer, les contractions se défaire et votre dos, s’énergiser.

7) Allongez les jambes, relaxez et sentez. Souriez à tout votre corps, et en particulier aux zones qui étaient surchauffées.

(Voir d'autres exercices et méditations dans mon
DVD de Chi Kung Médical et vitalisant,  ainsi que sur mon CD TAO)

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Méditations
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 20:30

FLAN AU ROMARINRomarin.jpg

Temps de préparation : Assez rapide

Ingrédients pour 6 personnes :

● 1 kg de reines-claudes (ou toute autre prune très sucrée) coupées en morceaux(Foie)
● 1 litre de lait de soja (ou autre si vous préférez) (Rate, Poumons, Reins)
● 6 œufs (Rate, Poumons)
● Quelques CS ou de sucre roux brut (Cœur) ou de la stévia
● Quelques branches de romarin (Rate, Poumons, Cœur)

Reine-claude.jpg
Coupez les prunes en morceaux en enlevant les noyaux. Garnissez-en le fond d’un grand plat en terre à grand rebord (minimum 5 cm). Faites bouillir le lait et ajoutez-y le romarin que vous laissez infuser pendant 10 minutes. Passez au tamis pour filtrer le lait.

Battez les œufs et le sucre (stévia). Versez l’appareil dans le plat sur les prunes et faites cuire au bain-marie pendant 30 à minutes.
 
 

FRAISES AU CITRON

C’est la façon dont on prépare les fraises en Provence au printemps. Leur arôme en ressort encore plus. Je vous suggère de ne pas mettre les fraises au réfrigérateur une fois qu’elles seront préparées, car le froid amoindrirait leur saveur.

Temps de préparation : RapideFraises_resize.jpg

Ingrédients pour 6 personnes :

● 1 kg de fraises (Foie, Rate, Cœur, Reins)
● 2 citrons (Foie, Rate, Poumons)
● 4 CS de sirop d’érable (n.d. Poumons??)
● 2 CS de sucre roux brut (Cœur)
● 1 petit paquet de vanilline (facultatif)

Presser les deux citrons. Laver les fraises avant de les équeuter. Les équeuter et les couper en morceaux de la grandeur désirée. Les saupoudrer du sucre, de la vanilline et du sirop d’érable.

Ajouter le jus de citron par dessus et mélanger. Laisser reposer une heure ou deux pour que les fraises rendent un peu de leur jus et de leur saveur.

Rafraîchissant, n’est-ce pas?

Bon appétit!

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Recettes
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 20:24

En traduisant dernièrement le livre d'une personne illuminée depuis quelques années (qui vit à Montréal et dont le livre devrait paraître sous peu sous le titre d'Éternel présent chez Vox Populi), j'ai découvert une phrase très puissante qui m'a beaucoup aidée ces derniers temps à dépasser un grand nombre de choses : « Je ne savais pas quoi faire d’autre sinon je ne l’aurais pas fait. » Cette phrase neutralise immédiatement la honte et la culpabilité, qui aide à lâcher instantanément des années de reproches, de haine et de colère. Le « Je » qui avait fait de son mieux était un « Je » inconscient. Quand nous réussissons à appliquer cette phrase aux autres, la compassion et le pardon viennent naturellement. Nous réalisons que ceux qui nous ont blessé ont simplement fait de leur mieux.

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Inspirations
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 17:49

Théorie des cinq éléments
Autrefois, les anciens Chinois considéraient le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau comme les éléments les plus essentiels. Ces derniers étaient connus comme les « cinq matières ».

Partant de l’existence de ces cinq éléments essentiels, la théorie des cinq éléments avance que tout se crée à partir du mouvement et du changement inhérents à ces cinq substances de base. Rien n’est isolé ni inerte. Toute chose est maintenue dans un équilibre cinétique par un incessant mouvement de ces éléments. À l’instar du la théorie du yin et du yang, la théorie des cinq éléments fait partie du système qu’est la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Principaux tenants et aboutissants de la théorie des cinq éléments
Caractéristiques des cinq éléments
Toutes les choses qui ont une action ou une caractéristique de croissance et de floraison correspondent à l’élément Bois. Toutes les choses caractérisées par la tiédeur, la chaleur et un mouvement ascendant correspondent à l’élément Feu. Toutes les choses caractérisées par la génération, la transmutation, le transport et la réception correspondent à l’élément Terre. Toutes les choses caractérisées par le dégagement et la diffusion, la descente et l’astringence correspondent au Métal. Et enfin, toutes les choses caractérisées par le froid, le frais, l’humide et le mouvement descendant correspondent à l’Eau.


Classification selon les cinq éléments
Cinq-elements-copie-1.jpgSelon la théorie des cinq éléments, on classe les choses dont les caractéristiques et mouvements sont analogues aux cinq éléments dans l’élément qui leur correspond. Par exemple, les choses dont les propriétés sont similaires à celles de l’élément Bois sont classées sous cet élément. Il en va de même pour les autres choses, qui peuvent être donc classées sous les éléments Feu, Métal, Eau et Terre, quand elles ont des propriétés correspondantes. Par exemple, l’Est est classé sous l’élément Bois car le soleil se lève à l’Est, ce qui correspond au mouvement ascendant et florissant du Bois. Le Sud est classé sous l’élément Feu car il est similaire par sa chaleur aux caractéristiques des flammes d’un feu. L’Ouest est représenté par l’élément Métal parce qu’il en a les caractéristiques descendante et dégageante. Le Nord est classé sous l’élément Eau car il est similaire par son froid à l’eau.
 (Attention il y a une erreur sur cette illustration trouvée sur internet : il faut intervertir EAU et BOIS!)

En ce qui concerne les cinq organes yin, on attribue le foie à l’élément Bois parce que le mouvement ascendant le caractérise. Le cœur correspond à l’élément Feu parce que son action est caractérisée par la chaleur. La rate correspond à l’élément Terre parce que sa caractéristique est de nourrir. Les poumons correspondent à l’élément Métal parce que leur mouvement est descendant. Et enfin, les reins correspondent à l’élément Eau parce qu’ils gouvernent l’eau dans notre corps.

De plus, et toujours selon la théorie des cinq éléments, les choses qui correspondent au même élément sont reliées. Par exemple, l’est, le vent, le bois et la saveur acide sont tous reliés au foie. On considère par conséquent, dans la MTC, que la théorie des cinq éléments est la base du rapport de l’homme avec la nature (Voir Tableau ci-dessous). Les tissus et fonctions peuvent également classés sous les cinq systèmes physiologiques et pathologiques correspondant aux cinq organes yin.


Classification par éléments
:

Cinq éléments     Bois                   Feu                  Terre                    Métal                   Eau
Cinq notes :          Jiao (mi)             Zhi (sol)             Gong (do)              Shang (ré)             Yu (la)
Cinq saveurs         Acide                 Amer                 Sucré                    Piquant                 Salé
Cinq couleurs        Vert                   Rouge                Jaune                   Blanc (gris)            Bleu
Croissance            Germination       Maturité             Transformation       Récolte                 Entreposage
Cinq démons         Vent                  Chaleur              Humidité               Sécheresse           Froid
Cinq orientations    Est                    Sud                   Centre                  Ouest                    Nord
Cinq saisons          Printemps          Été                    Fin d’été               Automne               Hiver
Cinq org. Zang        Foie                  Cœur                 Rate                     Poumons              Reins
Cinq entr. Fu          Vésicule biliaire  Petit intestin       Estomac              Gros intestin          Vessie
Cinq org. sens       Yeux                  Langue               Bouche                Nez                      Oreilles
Cinq sens              Vue                   Parole                Goût                     Odorat                 Ouïe
Cinq tissus            Tendons             Vaisseaux          Muscles               Peau, cheveux      Os, moelle
Cinq émotions        Colère                Agitation            Inquiétude             Tristesse              Peur
Cinq vertus             Bienveillance      Joie                   Quiétude               Courage               Sérénité
Cinq voix                Cri                     Rire                   Chant                   Pleurs                  Gémissements
Cinq heures            Aube                 Midi                   Après-midi            Soir                      Nuit
Caractères             Amitié                Gentillesse         Crédibilité             Courage               Intelligence
Cinq odeurs            Rance                Brûlé                 Parfumé                Âcre                    Moisi
Cinq sécrétions       Larmes              Sueur                 Salive                   Écoulement nasal Glaire
Cinq parties corps   Ongles               Teint                  Chair/Lèvres          Poils                    Os, dents


Relations entre les cinq éléments
La théorie des cinq éléments n’attribue pas des choses aux cinq éléments de façon mécanique et isolée. Cela se fait dans un esprit d’intégration et d’harmonie en fonction des relations entre les cinq éléments et en fonction de ce qui ce passe pour les cinq éléments quand ils sont déséquilibrés.
 
Cycles d’engendrement, de domination et de contre-domination des cinq éléments
Par engendrement, on entend qu’une chose influe sur une autre dans un mouvement de génération, de création.Cinq elements Par domination, on entend qu’une chose limite et restreint la croissance et la fonction d’une autre. Par contre-domination, on entend l’interaction anormale entre les cinq éléments une fois qu’un déséquilibre s’est installé parmi eux. Selon la théorie des cinq éléments, les deux cycles d'engendrement et de domination sont considérés comme normaux. Ce sont les interactions dans le milieu ambiant qui déterminent l’équilibre écologique de la nature ainsi que l’équilibre physiologique corporel.

Selon le cycle de l’engendrement, le Bois engendre le Feu, le Feu engendre la Terre, la Terre engendre le Métal, le Métal, engendre l’Eau et l'Eau engendre le Bois. Selon le cycle de domination, le Bois étouffe la Terre, la Terre bloque l’Eau, l’Eau éteint le Feu, le Feu fait fondre le Métal et le Métal coupe le Bois. Les interactions cycliques parmi les cinq éléments sont : engendré, engendrement, dominé et dominant.
(Idem ici pour l'erreur!)

Le cycle de domination au sein des cinq éléments est présent lorsque l’un des cinq éléments agit sur un autre élément de façon excessive et que cela se traduit par une réaction anormale. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles une telle compensation se produit. Tout d’abord, c’est parce que un des cinq éléments est tellement fort qu’il agit en excès sur un autre élément et l’affaiblit, produisant ainsi une interaction anormale entre les cinq éléments. Par exemple, si le Bois est excessivement fort, il agit sur la Terre en excès et entraîne chez elle une déficience. Ensuite, si un élément semble prendre le dessus sur un autre élément parce que ce dernier est excessivement faible, il y a aussi action de destruction. Par exemple, le Bois n’est pas si fort que cela et son action sur la Terre serait tout de même dans une fourchette normale. Cependant, à cause de la grande faiblesse de la Terre, la fonction de destruction du Bois sur elle devient très forte et amène une déficience à la Terre.

Dans l’ouvrage Classic on Difficult Medical Problems, la relation entre ce qui engendre et ce qui est engendré se compare au lien qui existe entre la mère et l’enfant. Celui qui engendre est la mère et celui qui est engendré est le fils. Prenons le Feu par exemple. Vu que le Bois engendre le Feu, il est considéré comme l’élément engendrant. Et vu que le Feu engendre la Terre, la Terre est l’élément engendré. Par conséquent, le Bois est la mère du Feu et la Terre l’enfant du Feu. Les éléments engendrés et engendrant interagissent et d’autres éléments les restreignent. Par exemple, l’Eau est engendrée par le Métal mais elle détruit le Feu. La théorie des cinq éléments explique que chaque chose est régulée pour empêcher tout excès ou déficience, ainsi que pour maintenir un équilibre dynamique écologique dans l’environnement et dans le corps humain.

La relation de contre-domination se produit entre certains des cinq éléments lorsqu’un des cinq éléments est excessivement fort et qu’il attaque un autre élément qui normalement occupe la place d’un destructeur dans le cycle de destruction. Par exemple, habituellement c’est le Métal qui attaque ou détruit le Bois. Mais quand le Bois est excessivement fort, le Métal ne peut l’attaquer mais au contraire, il se fait contre-attaquer ou contre-dominé par le Bois. Par ailleurs, si le Métal est trop faible pour attaquer (fendre) le Bois, il sera contre-dominé par le Bois. Le cycle de destruction et de contre-domination sont tous deux des cycles d’interaction anormale. Par exemple, quand le Bois est très fort, non seulement il peut dominer la Terre, mais il contre-domine aussi le Métal. Quand le Métal est extrêmement faible, non seulement il peut être contre-dominé par le Bois, mais il sera aussi dominé par le Feu. Il existe par conséquent un lien entre la domination et la contre-domination.


Applications de la théorie des cinq éléments en MTC
C’est par l’analyse et l’étude des cinq éléments dans le cadre des organes et des tissus (zang-fu), des méridiens, etc. ainsi que par l’analyse des liens entre les fonctions physiologiques des viscères et des méridiens que l’on applique la théorie des cinq éléments.


Tout comme les arbres (le bois) peuvent laisser leurs branches fléchir et voir celles-ci ainsi que leurs feuilles se développer, le foie est aussi un organe de croissance, qui n’aime pas être déprimé et qui a une action dispersante. Le foie correspond donc à l’élément Bois. Vu que le feu est chaud, brûlant et montant par nature, et que le cœur est doté d’une action réchauffante, le cœur correspond à l’élément Feu.Tout comme la terre peut produire n’importe quoi, la rate transporte et assimile les aliments, transmet le Jing (principe vital)), nourrit les viscères, les quatre extrémités, tous les tissus et organes et qu’elle est la ressource permettant de générer le chi et le sang, la rate correspond donc à l’élément Terre. Vu que le métal suit un mouvement descendant, de contraction et de dégagement, et que les poumons ont des fonctions de dégagement et de mouvement descendant et que son chi est normal quand il dégage et descend, les poumons correspondent à l’élément Métal. Et vu que l’eau est caractérisée par le froid, l’humidité et un mouvement descendant de fermeture et d’entreposage, elle correspond aux reins dont la fonction est d’entreposer le Jing et de gérer l’eau. Les reins correspondent donc à l'élément Eau.

Selon la théorie des cinq éléments, les organes et les entrailles, les tissus et les éléments structurels du corps correspondent aux cinq éléments. Par ailleurs, les cinq directions, les cinq saisons, les cinq odeurs, les cinq saveurs et les cinq couleurs sont reliées aux cinq organes yin, aux cinq entrailles yang, aux cinq tissus et aux cinq organes des sens. Ainsi, l’humain et son milieu ambiant sont en harmonie. Prenons le foie par exemple. « L’Est engendre le vent, le vent engendre le bois, le bois engendre la douleur et la douleur a rapport au foie, le foie est lié aux tendons.... le foie a un rapport avec les yeux. » (Extrait tiré du chapitre Yin Yang Ying Da Xiang Lun dans Plain Questions). Par conséquent, l’Est, le printemps, la douleur, etc. sont reliés au foie, aux tendons et aux yeux. Ceci vient bien illustrer le concept holistique que l’homme fait bien partie de la nature.

Les cinq organes yin ne fonctionnent pas de façon indépendantes. Ils sont reliés entre eux. La correspondance entre les cinq organes yin et les cinq éléments fait non seulement ressortir les fonctions des cinq organes yin, mais également la relation entre les fonctions des divers organes.

Cycle d’engendrement pour les cinq organes yin
Relation domination engendrement resizeLe foie correspond au Bois et le cœur, au Feu. Vu que le Bois engendre le Feu, le foie soutient aussi le cœur. Par exemple, le foie emmagasine le sang pour soutenir le cœur. Le cœur soutient la rate parce que le feu engendre la Terre. Le yang chaud du cœur réchauffe la rate. La rate soutient les poumons parce que la terre engendre le Métal. Par exemple, le principe vital Jing est transporté par la rate vers les poumons. Les poumons soutiennent les reins parce que le métal engendre l’Eau. Par exemple, les poumons dégagent et envoient de l’air et du chi vers les reins (eau). Les reins soutiennent le foie parce que l’eau engendre le Bois. Les reins emmagasine l’énergie Jing pour nourrir le sang dans le foie.


Le cycle de domination pour les cinq organes yin
Selon un extrait tiré du chapitre Wu Zang Sheng Cheng Lun dans Plain Questions, « le cœur est restreint ou dominé par les reins; les poumons sont restreints ou dominés par le cœur; la rate est restreinte ou dominée par le foie; les reins sont restreints ou dominés par la rate. » Le cœur correspond au Feu et est dominé par les reins (Eau). Les reins sont donc le gouverneur du Cœur. Étant donné que les poumons correspondent au Métal et qu’ils sont dominés par le cœur (Feu), le cœur est le gouverneur des poumons. Vu que la rate correspond à la Terre et est restreinte par le foie (Bois), le foie est le gouverneur de la rate. Enfin, vu que les reins correspondent à l’Eau et qu’ils sont restreints par la rate (Terre), la rate est le gouverneur des reins.


Pour résumer les choses, disons que la théorie des cinq éléments est utilisée dans le domaine de la physiologie pour expliquer les liens entre les organes et les tissus corporels, ainsi qu’avec le milieu ambiant.

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Articles
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 17:19

Muscles-PC.jpgÉtant donné que les Reins gouvernent la Vessie, il se peut que, au cours du Second printemps (ménopause), et pour l'andropause pour les hommes, nous connaissions une réduction ou une perte du contrôle de la vessie. Exercer les muscles pubo-coccygiens aidera à raviver le tonus musculaire du plancher pelvien et à réduire les problèmes d’incontinence. Ces exercices viendront également améliorer notre sexualité et notre plaisir. Pour vous assurer que vous exercez les bons muscles, faites comme si vous étiez en train d’uriner et que vous bloquiez la miction en plein milieu. Ou encore, pour les femmes, mettez un doigt dans votre vagin et sentez vos muscles se resserrer autour de lui.

Cet exercice peut se faire allongé, assis ou debout. Une fois que vous avez identifié les muscles que vous devez travailler, contractez-les pendant cinq à dix secondes. Relâchez-les lentement. Répétez l’exercice dix fois. Si vous faites de l’incontinence parce que vos muscles sont affaiblis, faites plusieurs séries de cet exercice pendant la journée.

 

SOINS PERSONNELS ADDITIONNELS
Voici quelques soins personnels additionnels à adopter pendant le Second printemps (femmes) : aller se coucher à la même heure chaque soir et dormir d’un sommeil profond sans se faire déranger; prendre soin de ne pas trop travailler ni de se mettre trop à l’épreuve physiquement, mentalement et émotionnellement. Si possible, éviter les produits du tabac et la fumée des autres, vu qu’ils ont tendance à assécher les fluides du corps et le Yin. Il faut aussi réduire au minimum l’usage de cortisone, de diurétiques et d’antiacides.

Ces soins personnels aident à ramener l’équilibre dans notre corps. Rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire de viser la perfection quand vous entreprenez de les faire. Si nous stressons quand nous adoptons des mesures pour améliorer notre santé, le résultat sera peu probant. Pratiquer trop une bonne chose peut aussi créer un déséquilibre.

Certaines personnes qui ne peuvent maintenir une pratique régulière se disent qu’il ne vaut pas la peine de les faire du tout. Dans ce cas, il vaut mieux émettre l’intention d’avoir une bonne santé et un grand bien-être. Dites-vous ce qui suit : « Mon intention est d’être en santé et sans stress, de passer par cette transition naturelle avec aisance. J’émets l’intention de me soutenir en prenant soin de mon corps, de mon cœur et de mon esprit. » En se concentrant sur l’intention, il est possible de prendre sérieusement en considération à un moment donné certaines de ces recommandations et de les intégrer à notre quotidien.

 

(Voir d'autres exercices et méditations dans mon DVD de Chi Kung Médical et vitalisant, ainsi que sur mon CD TAO)

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Méditations
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 16:54

kaffir_resize.jpg

 

 

 

 

À la demande générale (en particulier les filles du groupe sur la sexualité de Ma Prémo à Sainte-Adèle au Québec qui ont particulièrement apprécié cette soupe que je leur avais préparée), je vous donne cette recette de soupe de poisson fort goûteuse. N'hésitez surtout pas à varier les ingrédients.  
                                                             

  

 

 

Feuilles de kaffir

 

 

Temps de préparation : Moyen

Ingrédients pour 8 personnes :

● 500 g de noix coquilles Saint-Jacques* (fraîches ou congelées, avec ou sans corail) (Reins, Cœur, Rate)
● 500 g de filet de morue ou d'autre poisson (fraîche ou congelée) (Reins)
● 3 grosses pommes de terre coupées en petits cubes (Rate)
● 3 gros yam (patates douces) coupées en petits cubes (Rate, Foie, Poumons)
● 8 CS d’huile d’olive extra vierge première pression à froid (Reins)
● 1 CS de pâte de curry thaïlandais vert (Attention, c'est fort!) 
● Quelques morceaux d'écorce d'orange séchée (Rate, Poumons, Reins)
● Quelques feuilles de kaffir
● 1CS de citronnelle hachée (congelée ou fraîche)  
● 2 CS de ciboulette finement hachée (Foie, Rate)
● 4 gousses d’ail finement hachées (Rate, Poumons)
● 1 gros oignon finement haché (Rate, Poumons)
● 1 bouquet de coriandre fraîche finement hachée (Rate)
● 4 CS de jus de citron et citron vert (Foie)
● 1 petite boîte de lait de coco (Cœur)
● 1/4 l de vin blanc
● Sel au goût (Reins)
● Poivre (rose, blanc ou noir) au goût (Poumons)
● Eau au goût (Reins)
                                                                                                                                          

Faites chauffer un peu l'huile d'olive et ajoutez-y ail, oignon, ciboulette, coriandre, feuilles de kaffir, citronnelle, écorce d'orange et pâte de curry vert. Mélangez les ingrédients et ne laissez pas trop chauffer. Ajoutez le vin et le citron. Remuez. Puis, ajoutez les pétoncles et le poisson et tournez pour aider à la décongélation. Ensuite, ajoutez les pommes de terre et les yams en cubes. Rajoutez de l'eau au goût pour bien couvrir les ingrédients. Plus vous mettez d'eau, plus la soupe sera claire. Moins vous en mettez, plus elle aura l'air d'une chaudrée. Il vaut mieux en mettre plus que pas assez car on peut faire réduire et la soupe n'en sera que meilleure.

Laissez mijotez à petits bouillons pendant 30 minutes. Ajoutez la crème de noix de coco et laissez cuire encore 30 minutes. Le poisson s'émiettera et s'amalgamera bien au tubercules.

Salez, poivrez et rectifiez l'assaisonnement (au goût).

 
VARIANTES
Vous pouvez remplacer les coquilles Saint-Jacques* (pétoncles pour les Canadiens) par des crevettes ou autres fruits de mer. Et la morue, par d'autres types de poisson.

Cette soupe est encore meilleure quand elle est réchauffée!


Bon appétit!

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Recettes
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 16:32

Mon atelier est presque installé. Il me manque un plateau de travail (j'ai une table mais bon...). J'ai trouvé à très IMG 2146 resizebon marché plein de marbre et de pâtes de verre de toutes les couleurs. J'ai acheté de la peinture acrylique de toutes les couleurs et je guette dans les rues les trucs que les gens auraient pu jeter et que je peux recycler pour faire des bases de mosaïque.

J'ai réalisé quelques miroirs décorés avec abalone et autres nacres naturelles ou colorées. De plus grandes mosaïques sont en gestation et devraient commencer à voir le jour dès que mes plateaux de travail seront installés.

Il me manque seulement un peu de céramique de couleur que je sais où trouver mais que je n'ai pas encore, même si j'en ai un peu tout de même. Mais j'aime bien avoir toutes sortes de couleur et de matières pour choisir le moment voulu quand l'inspiration est là.

PS Mes mosaïques sont à vendre!

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Inspirations
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 19:00

LE YIN ET LE YANG (1ère partie)
En Médecine traditionnelle chinoise (MTC), la théorie du Yin et du Yang ainsi que celle des cinq éléments (ou phases) provient d’une ancienne cosmologie chinoise qui servait à expliquer la nature, au même titre que le matérialisme et la dialectique. Selon la théorie du Yin et du Yang, le monde de la matière se crée, se développe et change en fonction de l’interaction du Yin et du Yang. Selon la théorie des cinq éléments, le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau sont les substances les plus fondamentales et nécessaires. Les mouvements et les changements qui les animent constituent le monde matériel. C’est cette conception du monde qui a jeté les fondements de la vision du monde et de la méthodologie concernant les sciences naturelles dans la Chine ancienne.

Les experts médicaux de la Chine ancienne se servaient de ces deux théories pour expliquerYin et Yang tigre et dragon resize les fonctions physiologiques et les changements pathologiques au sein du corps. Ces deux théories servaient aussi à établir le diagnostic et le traitement. Mais à cause des restrictions imposées par le cadre historique et social du pays, cette ancienne philosophie ne peut égaler les matérialisme et dialectique modernes. Par contre, elle représente la base de la MTC et de certains concepts modernes.

Le Yin et le Yang sont deux opposés, comme le  chaud et le froid, le bas et le haut, la gauche et la droite, l’externe et l’interne, le changement et la stabilité, l’obscurité et la lumière, etc. Ayant constaté que tout dans l’univers peut être divisé en deux aspects, les experts médicaux chinois utilisèrent ce concept pour expliquer la dualité et déterminer que par l’opposition, la conjonction ou la synthèse, le flux et le reflux du yin et du yang sont inhérents à tout ce qui existe.

Théorie du Yin et du Yang
Selon la théorie du yin et du yang, le monde est un tout, le résultat de l’union des opposés yin et yang. Le yin et le yang possèdent des propriétés qui s’opposent et interagissent. Un mouvement montant et rapide vers l’extérieur, la tiédeur, la chaleur et la clarté sont de nature yang. L’immobilité et un mouvement descendant vers l’intérieur, le froid et l’obscurité sont de nature yin. Par exemple, le chi céleste est léger et pur, et par conséquent de nature yang. Mais le chi terrestre, qui est lourd et trouble est de nature yin. Le feu est yang et l’eau, yin. Le feu est chaud et monte alors que l’eau est froide, humide et descend. Quand les experts médicaux parlent de yin et de yang, les éléments possédant des fonctions de réchauffement, d’engendrement et d’agitation sont tous de nature yang. Par contre, les éléments possédant des fonctions de condensation, d’humidification et de restriction sont tous de nature yin.

Les propriétés du yin et du yang ne sont en aucun cas absolues, mais relatives. La relativité est maintenue par la transformation du yin et du yang, transformation qui se manifeste dans l’illimitée divisibilité de toute chose. Par exemple, le jour est yang, la nuit est yin. Mais en toute relativité, le matin est l’aspect yang du yang, alors que l’après-midi est l’aspect yin du yang. La première moitié de la nuit est l’aspect yin du yin, alors que la seconde moitié est l’aspect yang du yin. Tout dans l’univers peut être classé sous les catégories yin et yang, et être subdivisé de nouveau en aspects yin et yang.

 

 Principaux tenants et aboutissants de la théorie du yin et du yang - Opposition et contrôle entre le yin et le yang
Selon la théorie du yin et du yang, les aspects opposés du yin et du yang existent dans toute chose dans le monde de la nature. Par exemple, le haut et le bas, la gauche et la droite, le ciel et la terre, le mouvement et l’immobilité, l’intérieur et l’extérieur, le mouvement ascendant et le mouvement descendant, le jour et la nuit, la clarté et l’obscurité, la chaleur et le froid, le feu et l’eau, etc. Mais le yin et le yang ne sont pas seulement en opposition, car cette opposition se manifeste surtout sous la forme de contrôle et d’équilibre cinétique. Et ce, avec le résultat qu’ils atteignent ensemble une unité, un équilibre cinétique qui peut se traduire avec l’expression suivante : « le yin fleurit en douceur et le yang s’active constamment ». Par exemple, les quatre saisons se suivent et présentent successivement une température tiède, chaude, fraîche et froide. Au printemps et en été, le chi yang fleurit pour contenir le frais et le froid de l’automne et de l’hiver. En automne et en hiver, le chi yin fleurit pour contenir la tiédeur et la chaleur du chi du printemps et de l’été.

Yin-et-Yang-Feu-et-Eau_resize.jpgLe corps peut fonctionner parce qu’il est maintenu dans un état dynamique entre le yin et le yang. Comme le yin et le yang se contiennent et se soutiennent mutuellement, toute chose peut se développer et changer. S’il n’existait aucune opposition ni soutien entre le yin et le yang au sein de toute chose, cette même chose ne pourrait exister. Dans un état physiologique normal, les aspects opposés que sont le yin et le yang ne coexistent pas dans une entité isolée en tant que telle, mais se trouvent dans un état dynamique au sein duquel ils interagissent : « le yin fleurit en douceur et le yang s’active constamment ». Cette expression souligne bien le fait qu'il s’agit d’un équilibre cinétique entre le yin et le yang. Et quand cet équilibre est rompu, la maladie survient.

 

Interdépendance du yin et du yang
Le yin et le yang s’opposent tout autant qu’ils s’unifient. Ni l’un ni l’autre ne peut exister séparément. Par exemple, le mouvement ascendant est yang, tandis que le mouvement descendant est yin. Le premier ne peut exister sans le second, et vice versa. La chaleur est yang et le froid, yin. Il n’y a pas de chaleur sans froid, et vice versa. Donc, le yang dépend du yin, et vice versa. L’existence de l’un dépend entièrement de l’existence simultanée de l’autre.

L
a relation d’interdépendance entre le yin et le yang n’est pas seulement manifestée dans l’interdépendance des matières. Par exemple, la relation entre le chi et le sang est la relation matérielle la plus fondamentale existant dans le corps humain pour en assurer l’activité. Le chi appartient à l’aspect yang, alors que le sang appartient à l’aspect yin. Le chi gouverne le sang et le sang sert de résidence à toutes les fonctions yang du corps. Par exemple, les fonctions de base du corps sont l’activité et l’inaction. L’activité est yang et l’inaction, yin. La matière relève du yin alors que la fonction relève du yang. Le yang dépend du yin, et vice versa. Si la relation d’interdépendance entre ces deux aspects est rompue pour quelque raison que ce soit, l’opposé ne pourra plus se soutenir. Si la relation d’interdépendance entre les aspects matière et fonction du corps, ou si les aspects matière ou fonction deviennent anormaux, il s’ensuivra un épuisement du chi primordial, et ceci en raison de la dissociation du yin et du yang.

 

 Équilibre cinétique entre le yin et le yang
Les aspects de soutien et de restriction entre le yin et le yang ne sont pas statiques. Au contraire, ils sont en constant mouvement et changement. Prenez comme exemple les changements saisonniers et climatiques. Le temps froid se transforme graduellement en temps tiède alors que l’hiver laisse la place au printemps, et en temps chaud alors que le printemps laisse la place à l’été. Le yin baisse et le yang monte. Le temps chaud se transforme graduellement en temps frais alors que l’été laisse la place à l’automne, et en temps froid alors que l’automne laisse la place à l’hiver. Le yang baisse et le yin monte. Les changements saisonniers et climatiques sont le reflet pertinent de l’interdépendance du yin et du yang. Le yang fleurit durant le jour et s’efface durant la nuit, alors que c’est le moment où le yin fleurit. À minuit, le chi yang émerge et fleurit à minuit. Les fonctions physiologiques passent graduellement de l’inaction à l’activité. Donc, le yin baisse et le yang monte. De midi au soir, le yang baisse graduellement alors que le yin fleurit.

C’est seulement lorsqu’il y a équilibre cinétique constant entre le yin et le yang que l’activité physique peut s’effectuer normalement. Si un déséquilibre s’installe, il en ressort un état pathologique.

 

Interchangement du yin et du yang
yin-et-yang-chats_resize.jpgDans certaines circonstances, les aspects yin et yang, des opposés donc, peuvent se transformer en eur opposé. Le yin peut se transformer en yang, et vice versa. Cette transformation s’effectue en général en phase finale d’un changement. Si le flux et le reflux du yin et du yang est considéré comme un changement quantitatif, alors la transformation du yin et du yang est l’aspect qualitatif du changement qui se fonde sur le changement quantitatif.

Il en va de même pour la transformation de l’inactivité et de l’activité. Durant une maladie, on voit souvent le yin se transformer en yang et vice versa. Par exemple, dans le cas de maladies avec fièvre aiguë, les signes fatals d’effondrement du yang (baisse de la température du corps, pâleur, extrémités froides et moites, pouls faible, etc.) peuvent se présenter soudainement quand il y a fièvre élevée persistante. Cette chaleur pernicieuse est si grave qu’une grande quantité de chi primordial du corps est consommée. Ce changement pathologique se manifeste par la transformation d’un syndrome yang en un syndrome yin. Si le patient est bien traité, son état s’améliorera.


Application de la théorie du yin et du yang - Tissus et structures du corps

Tous les tissus et structures du corps sont reliés. Ils peuvent par contre être divisés en deuxCinq-elements.jpg catégories : yin et yang. L’extérieur du corps est yang, alors que l’intérieur est yin. L’arrière du corps est yang, alors que le devant est yin. Les cinq organes (réception) sont yin et les cinq viscères (excrétion) sont yang. Les cinq organes yin sont le foie, le cœur, la rate, les poumons et les reins. Les cinq viscères yang sont la vésicule biliaire, le petit intestin, l’estomac, le gros intestin et la vessie, selon « Jingui Zhenyuan Lun », un chapitre dans Plain Questions. La partie supérieure du corps est yang, alors que la partie inférieure est yin. La surface du corps est yang, alors que l’intérieur du corps est yin. Les parties latérales des membres sont yang alors que les parties médiales sont yin. Les cinq organes sont yin parce qu’ils relèvent de l’intérieur, alors que les cinq viscères sont yang parce qu’ils relèvent de l’extérieur et qu’ils transportent mais n’entreposent pas la matière trouble. Chacun des cinq organes yin appartiennent soit au yang soit au yin, selon leur emplacement dans le corps. Le cœur et les poumons appartiennent au yang vu qu’ils sont localisés dans la partie yang de la cage thoracique), alors que le foie, les reins et la rate sont dans la partie yin de la cage thoracique. Chaque organe yin ou yang peut aussi être à son tour divisé entre yin et yang. Par exemple, le cœur peut être subdivisé en cœur yin et cœur yang, le rein, en rein yin et rein yang. Et ainsi de suite.


Bref, l’unité entre les opposés yin et yang existe entre le haut et le bas, entre l’interne et l’externe, le superficiel et le profond, les parties antérieures et postérieures du corps et de ses organes internes.


Le mois prochain, l'article traitera des cinq éléments. (2e partie)

 

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Articles
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:49

SoleilLa méditation que je vous propose ce mois-ci est une technique facile que vous pouvez utiliser pour aller chercher et maintenir une vitalité accrue, et ce directement du soleil. Il s'agit d'une technique chinoise de chi kung vieille de plus de 5 000 ans. Au premier abord, l'idée de manger le soleil peut sembler bizarre. Mais c'est une technique qui fonctionne vraiment et qu'il faut essayer avant de décider de la laisser tomber. Elle est rapide, facile et très efficace.

 



Profitez de ce printemps ensoleillé pour la faire!

 

● Debout, de préférence dehors, les pieds nus dans l'herbe si cela vous est possible ou agréable, faites face au soleil. Fermez vos  yeux et tournez vos paumes en direction du soleil. Laissez le soleil rayonner sur vos mains, votre visage et votre corps.

● Maintenant, reportez votre attention sur votre front, en particulier au niveau du 3e œil, et visualiser que vous inspirez le soleil dans votre tête par le front. Vous pouvez le faire à chaque inspiration, l'effet n'en sera que plus marqué. Sentez votre cerveau être baigné de lumière solaire. Imaginez que vous inspirez réellement du soleil dans votre tête et c'est ce qui se produira.

● Continuez à respirer ainsi pendant quelques minutes, à faire entrer la lumière du soleil dans votre tête (du 3e œil, elle se dirigera vers le centre du cerveau que l'on appelle aussi le palais de cristal parce qu'il contient la plupart des glandes endocrines dont les neurotransmetteurs peuvent se comparer à des cristaux.)

● Maintenant, ouvrez la bouche et avalez une bouffée d'air et de lumière solaire et faites-la descendre dans votre estomac. Ensuite, tout en retenant votre souffle, dirigez vos paumes de main vers la terre et contractez légèrement les bras, le ventre, les fesses et les jambes. Imaginez et sentez que l'énergie du soleil est absorbée dans vos os, vos muscles et le bas de votre dos. Toujours en retenant votre souffle, prenez le temps de sentir l'énergie du soleil pénétrer au cœur de vos os et s'y emmagasiner.

● Maintenant, expirez et relaxez un peu. Ensuite, reprenez une autre goulée d'air et de soleil. Répétez l'exercice autant de fois que vous le sentez nécessaire.

● Ensuite, relaxez et sentez le plaisir que vous procure le soleil sur votre visage.

 

(Voir d'autres méditations dans mon DVD de Chi Kung Médical et vitalisant, ainsi que sur mon CD TAO)

 

 

 

Repost 0
Published by Annie Ollivier - dans Méditations
commenter cet article

Présentation

  • : Chi Kung Santé : exercices, recettes, méditation et médecine chinoise
  • Chi Kung Santé : exercices, recettes, méditation et médecine chinoise
  • : Actualités, articles et activités au sujet du Chi King Santé et amaigrissant, l'alimentation santé et la médecine traditionnelle chinoise, par Annie Ollivier
  • Contact

Bulletin mensuel

Abonnez-vous gratuitement
à mon bulletin mensuel

Articles
Méditations
Recettes
Inspirations

Pour vous

Prochains ateliers :

 
Isle sur la Sorgue
1-2 novembre
2014 et
14-16 décembre 2014
dans le Luberon


200 $ CDN ou US ou 150 E
(prévoir 2 repas)

Pour des ateliers privé dans
d’autres
lieux ou du coaching,
veuillez communiquer avec moi.


Pour infos et inscription :
06-84-39-45-60
info@chikungminceur.com


: shantimudita

 

    

 
Cours de Qi Gong en ligne, chez vous, au bureau ou en déplacement, 24 h sur 24!


Coaching, formation et consultation en ligne en direct!


Consultation en ligne pour un Bilan énergétique personnalisé et une alimentation ciblée.

Vous voulez savoir quel est, parmi les 5 éléments de la médecine traditionnelle chinoise, l’élément qui domine chez vous et celui qui est le plus faible?

Vous voulez savoir le caractère qui domine et qui fait de vous ce que vous êtes, ainsi que les faiblesses organiques qui font aussi partie de vous? En savoir plus...


Consultation privée
sur demande pour le
Qi Gong Santé et Amaigrissant

 
1. Bilan énergétique personnalisé :
(test et prise des pouls), Chi Kung amaigrissant, Chi kung vitalisant et Diététique chinoise : 250 $ ou 200 Euros.
2. Bilan énergétique personnalisé :
(test et prise des pouls), Chi Kung Amaigrissant et Diététique chinoise : 200 $ ou 150 Euros.
3. Consultation en ligne pour un Bilan énergétique personnalisé et une alimentation ciblée :
Vous remplissez un test de caractérologie que vous téléchargez (une fois que vous avez payé avec Paypal). Ensuite, vous me l’envoyez. Je l’analyse et l’interprète. Ensuite, je vous envoie un Bilan énergétique personnalisé (fiche comprenant les 5 éléments annotés) ainsi que des recommandations alimentaires (tableaux) et quelques recettes appropriées selon les résultats inscrits sur votre fiche personnalisée : 60 $ ou 60 Euros.

 

Informations :

info@chikungminceur.com

 

 
Une formation à la carte est proposée pour ceux qui désirent enseigner le Chi Kung Santé et Amaigrissant.
Elle aura lieu dans la région parisienne (Évreux) et, éventuellement, au Canada. Elle durera un minimum de deux week-ends ou cinq jours et sera proposée avec une formule clé-en-main: manuel du participant, manuel de l’instructeur, documents afférents (test de caractérologie, fiche-santé, fiche Tempérament, fiche Constitution, Tableaux alimentaires, etc.) sous forme papier et électronique, et produits de Chi kung minceur à 40% de réduction pour la revente - DVD Chi kung amaigrissant, CD Tao, DVD Chi kung vitalisant, DVD Yoga taoïste ou Tao Yin, e-book Chi kung médical et vitalisant et e-book Tao Yin (Yoga taoïste), livre Végétarisme méditerranéen et Médecine traditionnelle chinoise (en cours de rédaction), affiche des 5 éléments, etc.
---------------------------------------

Annie Ollivier,

votre coach-santé
chez vous !


DVD Double ou e-book téléchargeable
Chi Kung médical
et
vitalisant

Prévenir et guérir les maux humains
Cultiver son chi et l'énergiser



DVD Double ou e-book téléchargeable
DVD Tao Yin
40 postures pour
être en santé



DVD Chi Kung
amaigrissant

Pour vous permettre de faire les exercices et de perdre du poids en douceur mais efficacement.




CD Six sons de guérison et Sourire intérieur est disponible en ligne.

---------------------------------


p0310823-resize-resize.JPG

Végétarisme méditerranéen
et Alimentation taoïste
J’ai commencé la rédaction de ce livre de cuisine qui comprendra de nombreuses recettes inspirées par la cuisine italienne et provençale (mes origines!), avec un fond de principes de Médecine traditionnelle chinoise et des éléments plus scientifiques. Conçu pour être pratique dans la cuisine, il comprendra aussi un aspect méditation. Il paraîtra en français, en italien et en anglais

---------------------------------
Si vous avez des commentaires à faire ou désirez faire part d'une expérience, je vous invite à le faire à info@chikungminceur.com



 

Catégories